2. nov., 2017

Est -il moral de vénérer l'inconscient ?

Certes le mot est un peu fort, mais malgrè tout, si l'on suppose que l'inconscient renferme le noyau de vie ! Bien sur, il contient toute notre violence, mais c'est pour mieux faire exister en conscience notre douceur ,il contient notre bestialité mais c'est pour mieux exprimer notre humanité en conscience ! L'inconscient permet avant tout l'existence de notre conscience ! Et pour ça c'est notre principal allié qui évidemment  peut être dangereux car il a sa propre raison qui se traduit en folie pour nous mais c'est aussi un moyen de protéger ses trésors, passer la folie et vous trouverez la sagesse, j'en suis persuadée, passer sa peur de la folie, décrypter une autre raison,celle de l'inconscient .

Il n'est pas normal de vénérer l'inconscient quand on ne le connait pas ,on le craint , même moi je m'en méfie d'une certaine façon , ne cherche t-il pas à perdre ma raison parfois ? Par exemple lorsque je parle de marquage terrestre ? A t-il peur lui aussi de révéler ses secrets ? Veut -il me faire passer pour folle ? Ou suis je à limite de ce que je dois savoir pour nos temps ? Je sais alors qu'il y a une lutte entre ma conscience et mon inconscience , entre les raisons de chacune , et la prudence me fait faire marche arrière ....Ma conscience doit toujours avoir le dernier mot, déjà elle est bien ouverte à l'inconscience , donc c'est bien suffisant .

Alors, parfois, il surgit dans la conscience pour faire du mal aux autres ou au sujet lui même, mais c'est lorsqu'il est un inconscient poubelle , lorsqu'il souffre de cette situation et qu'il explose à l'extérieur, souvent quand la conscience est trop brimée , trop polie , trop étroite, et qu'elle n'a pas la liberté d'évacuer ses rancunes au fur et à mesure, qu'elle ne veut pas les voir et qu'elles s'emmagasinent dans l'inconscient jusqu'à saturation . Certaines personnes cumulent les raisons d'avoir de  la rancune, notamment les enfants qui ont manqué de tout et surtout d'amour . Il y a surement un moyen de nettoyer son inconscient pour l'apaiser autrement qu'en faisant des manies pour les analyser ,peut être à travers les rêves mais c'est trop aléatoire, sinon par l'hypnose ? Que je ne connais pas du tout d'ailleurs, je vais faire une formation de 2 j en décembre  , lol, c'est très court , je vais seulement essayer de comprendre le principe . Après on peut aussi écrire comme je l'ai fait , d'une écriture instinctive, sans réflexion,ça a tellement bien marché pour moi, il faut essayer sur les autres malades à tout prix ! La confession peut être un moyen de faire remonter le pré conscient et peut être l'inconscient....je ne sais pas ( normalement non, ce serait trop facile ) , mais on doit vraiment expliquer comment ne pas culpabiliser, décortiquer le problème à fond comme un vrai psy et apaiser le souffrant . Il faudrait être un super prêtre, psychologue et à moitié hypnotiseur ! Finalement, en confessant, les religions cherchaient  à nettoyer la conscience et cela peut éviter que les infos trop génantes ne passent dans l'inconscience .

 

Oui, je peux vénérer l'inconscient sans perdre ma moralité,je l'ai exploré en partie, il a encore des trèsors à nous révèler , mais j'ai assez souffert avec ma famille, d'autres prendrons le relais ,la route est tracée...

Merci aux chercheurs chimistes qui ont fabriqué l'abilify et me permettent de revenir complètement dans la conscience ordinaire . L'inconscience est une forteresse dont on ne s'échappe pas facilement , c'est sans doute logique, la conscience refoule l'inconscience, il doit y avoir une force invisible  de répulsion ? entre l'inconscience et la conscience , encore un secret à découvrir ! En tout cas, quand on passe la barrière qui sépare les deux consciences " opposées " , on ne peut plus revenir en arrière . Le noyau de vie est peut être attractif , et si c'était cette lumière aveuglante que voient certains  mourrants ?

L'inconscience est vraiment fascinante, elle renferme tout ce que l'on ne connait pas, je la vois comme un escalier qui descend jusqu'au noyau de vie, plus on descend plus notre individualité s'éloigne jusqu'à l'essence de tout être, le tout possible de l'être, la génése .