15. févr., 2018

C'est quoi le problème ?

Pourquoi n'ai je pas de commentaires ?

 

Je ne peux pas avancer comme ça . Je vais arréter ce blog , c'était pas le but d'y mettre le journal de ma vie . Rien à battre . Ce qui m'intéresse c'est d'avancer , dans la connaissance de l'être , sans doute je suis présomptueuse .

 

Je ne suis pas scientifique , mais dans le domaine de l'inconscient, comment l'être alors que l'on part du néant ? Il n'y a pas 36 méthodes pour répondre aux questions sans réponses . Il faut  "essayer" les hypothèses et voir si elles s'emboitent avec la réalité .

 

Bien sur, je suis malade, bipolaire comme on dit , et alors ?

 

Justement, je dirais, je vois l'intérieur des problèmes , en plus je suis douée pour ça, parce que j'adore, c'est ma vie .

 

Je vous dis que l'on fait fausse route, qu'il faut appréhender l'inconscient, par l'inconscient malade, car celui là est suicidaire, il s'expose à la conscience ! Et, c'est bien le seul moyen que l'on ait pour espérer approcher l'inconscient . Il est trop malin , il se cache à notre conscience, mais ce n'est pas parce qu'il est souffrant, qu'il ne vaut rien et ne peut nous donner des indications sur son fonctionnement sain ; bien au contraire ! Cela peut nous permettre de faire d'une pierre deux coups, comprendre comment fonctionne l'inconscient et comment le soigner s'il le nécessite .

Maintenant, je suis lasse, de répéter toujours la même chose, dans un monde hermétique . J'aurai mis ma pierre à l'édifice , je crois fermement à ce que je dis, je l'ai vécu , je l'ai analysé , je l'ai résumé .... Je ne suis qu'une infirmière moyenne , et j'ai un passé de délirante qui me discrédite , je peux comprendre les rétiscences .

 

En tout cas, je quitterai ce monde avec la conviction d'avoir compris les grandes lignes de l'inconscient humain . C'est déjà une satisfaction énorme .

 

L'esprit est immense, son potentiel fascinant, tout s'explique , je ne souhaite qu'une chose, que nous avancions dans la bonne direction, pour une meilleure connaissance de nous mêmes, conscient et inconscient, afin de trouver une entente sanitaire .