11. mars, 2018

Encore mon ancien blog

J'ai écrit cela en 2013 et je suis encore en phase aujourd'hui avec ces écrits . Maintenant, ma philosophie est bien ancrée mais en même temps ,elle interfère peu avec ma vie de tous les jours , tout du moins en conscience, parce que j'ai peur de la divulguer, parce que je tiens malgrè tout à mes acquis sociaux, et que mes idées sont trop révolutionnaires, trop décalées avec le monde actuel .

Je déplore encore plus d'avoir perdu mon ancien blog, quand j'en lis des passages comme celui la; c'était tellement chouette d'avoir 8 ans d'écritures sous la main !

A ce moment là , je préparais la notion de pureté inconsciente en nous, je ne sais pas vraiment si j'en avais déjà parlé , mais cette pureté est au coeur de ma philosophie ; c'est pour moi le moteur de la vie de chacun, si elle garde espoir le sujet reste vivant, si elle est désespérée, le sujet se meurt . Ca  parait simpliste, mais c'est seulement une façon de dire, " Mon inconscient souffre de ma conscience ; il n'a plus l'espoir de se faire entendre ,il est affaibli et ne peut plus maintenir l'équilibre sanitaire en admettant qu'il en ait encore le désir ! "

C'est une piste existentielle , elle vaut ce qu'elle vaut, mais elle n'est pas impossible . Si elle était exploitée, ce serait l'avênement d'un travail titanesque qui mettrait en relation l'avancement psychique avec la manifestation physique des maladies . Est ce gérable ? Bien sur, il y a le net, des questionnaires précis possibles mettant en évidence la corrélation entre états mentaux et physiques . Peut être pourrions nous faire des rapprochements entre des chemins de vies similaires ? Ca me dépasse un peu, mais je sens que c'est une issue possible .