11. mars, 2018

Toujours mon ancien blog

Ce post reste dans la lignée du précédent .Il faut voir l'inconscient comme un perturbateur de conscience, qui bloquerait la conscience dès que ça lui semble nécessaire et que c'est possible ,(mais pas que, bien sur ). Parce qu'il y a des consciences qui se ferment à l'inconscience, tant elles ont peur de l'inconnu ! Je vois vraiment l'inconscience et la conscience se disputer la scène de  la vie , si bien, qu'on ne sait plus trop bien qui répond et qui entend parfois, de l'une ou de l'autre . Elles sont dans des consciences différentes, donc , ne sont pas sensées partager leurs connaissances , sauf au goutte à goutte, par prises de conscience régulières et répétées chez l'être sain , plus ou moins brutales mais sans cassure de conscience complète, sinon, c'est la maladie mentale qui arrive .