15. avr., 2019

Tu es morte le 5 Avril 2019, tombée morte, si je puis dire . Un anévrisme ? Un infarctus massif ? Je suis arrivée peu de temps après les pompiers, ils faisaient la RCP , puis le samu, pas de choc indiqué , 2 piqures d'adrénaline . Rien . Adieu , maman .

Maman, je t'aime .

Je passais 2 parfois 3 fois par jour voir mes parents, faut dire, je suis infirmière et je tournais pas loin . Cette nuit, j'ai eu un doute, n'avait elle pas de la tension dernièrement ?

Aujourd'hui, j'ai regardé le classeur de soins infirmiers que j'avais fait pour elle, 18/12 le 19/09/2019 ,pourquoi ne l'ai je pas continué ? Je  me souviens avoir dit qu'il fallait que je surveille mais, bon, elle n'était pas au repos,  toujours active comme elle était ! Donc, ce n'était pas une vraie tension .Mais, quand même !

Voila, le tableau !

Pardon maman ! Je  n'ai pas su te surveiller alors que je prends les tensions de mes patients ....

Je veux que ça se sache, je ne veux pas garder ça pour moi, c'est trop lourd, je l'ai dit à toute ma famille, je sais, c'est lâche car je leur donne plus de peine , sans doute ! J'ai ménagé un peu mon père , mais je lui ai quand même demandé si maman se plaignait de céphalées ou autres ?  Il m'a dit qu'elle ne se plaignait de rien . En plus, elle m'en aurait parlé, je la voyais sans arrêt.

Par contre, je lui ai dit qu'elle travaillait trop pour une femme de 85 ans, qu'elle allait tomber d'un coup, comme sa mère ... Et elle m'a répondu que c'était ce qu'elle voulait, qu'elle était en âge de mourir .

Qu'ai je entendu ?  Pourquoi n'ai je pas repris sa tension ? C'est ma mère et je l'aime, en dépit de ses erreurs, en dépit de tout.

Bien sur, c'est encore facile de dire que mon inconscient a muselé ma conscience . C'est une façon de se déculpabiliser, de nier notre incompétence .

Je crie cette incompétence, ça me soulage ; mais c'est  incompréhensible . Puisque encore une fois, au départ, j'avais cerné le problème, c'est par la suite que j'ai oublié cette analyse, comme pour l'infection urinaire de monsieur G qui en est décédé aussi . Ai je un problème de mémoire ?  ? Déjà ? Je me souviens de tout mon blog pourtant ...Suis je dangereuse ? Dois je arrêter mon travail d'infirmière ?

Je faisais à ce moment là, près de 13 h par j, est ce la fatigue ?

Ou est ce la part affective ? Je ne suis pas assez pro et trop dans l'affectif ? On ne doit jamais soigner un membre de sa famille, dit on ! 

Perso, je crois que j'ai entendu ma mère ....Elle savait le chiffre tensionnel du 19 septembre, mon père aussi . Elle n'était pas demandeuse pour prendre sa tension, elle disait qu'elle n'avait pas de problème.....

C'est grave ce que je dis, j'en ai conscience, ce n'est pourtant pas de l'euthanasie, je ne fais qu'essayer d'analyser la situation , je ne comprends pas . J'ai un bon tensiomètre, à bras, un pro, que j'ai payé cher, j'ai même un défibillateur dans mon coffre de voiture, pourtant, je ne suis qu'infirmière, je ne pense pas être quelqu'un de méchant, et je surveille toujours ma pratique, mais c'est sur, je ne suis pas un génie !

 

Alors, entre incompétence consciente et compétence inconsciente, mon coeur vacille . Il y a sans doute des forces qui motivent nos actions, et qui nous dépassent .

Je n'oublierai pas cette leçon que me donne ma maman , cette ultime leçon de modestie qui me manquait tant !

Je sens son courage en moi, la montre que je lui avais prêtée au poignet et qu'elle ne voulait me rendre qu à sa mort !

J'ai souvent douté de ton intelligence, maman, mais aujourd'hui, je sais que j'avais tort . Et pourtant j'écrivais pendant ce temps que la bêtise était le bouclier crypté de l'intelligence inconsciente !

Tu es partie comme tu as vécu, sans géner personne, je n'ai pas su te soigner, mais je te promets de soigner les autres avec plus de rigueur . Heureusement, je suis forte de ce blog . Et ta mort, me persuade davantage qu'un monde spirituel existe, puisque je te sens en moi .

 

 

 

14. avr., 2019

Résultat de recherche d'images pour "vérité"

 

J'ai un problème, j'ai une mémoire sélective , et quand je veux retrouver la mémoire, je repense à mon blog, à tout ce que j'ai écrit . Ca revient plus vite.

Je me souviens avoir écrit que TOUT ETAIT  VRAI ; plus ou moins bien sur, mais qu'il y avait une part de vérité en tout, dans les contes de fées, dans " la sorcellerie " ( qui n'en est pas, bien sur, mais juste le travail de l'inconscient qui est sensé resté caché ) , dans les religions ...

 

Tout a un sens, il faut le trouver, et savoir relier les choses entre elles, sans renier le passé qui nous a porté jusqu'ici.....

 

On entre dans la semaine Pascale , c'est le nom de ma soeur ainée, maman vient de mourir . Une patiente veut que je lui porte du buis , symbôle de la victoire de la vie sur la mort . Je vais le faire . Je suis ouverte à tout . C'est comme ça que je dois être, tout comprendre en gardant le sens du bien . Le bon sens, me contrôler à chaque instant, dans l'éphémère pour jongler entre le mal et le bien, sans renier l'intérêt du mal pour le bien , par obligation terrestre , en sachant exactement dans quel sens je dois aller, pas spécialement au nom de l'amour, mais aussi au nom de l'intelligence et de sa logique . Je veux faire de chaque instant, une éternité .

 

Tout à un sens, même le subjectif pour le sujet lui même , il faut le trouver et trouver le bon, à chacun sa façon de voir du moment qu'il trouve le bon sens un jour ou l'autre, celui qui le relie aux autres, pour se sauvegarder et préserver l'humanité,   pour s'apaiser et amener l'Eden terrestre ....

Je crois vraiment que tout est vrai, sauf le mensonge voulu qui sort des songes et qui est d'ailleurs souvent démasqué . Il montre quand même une vérité, la volonté d'être ou d'avoir fait autre chose que ce qu'on a fait . C'est grace à lui, que peut se poser la vérité, qui est multiple jusqu'aux vérités subjectives ...qui n'ont pas le même angle de vue , mais prennent leur source dans l'inconscient, capable de nous masquer à nous même la vérité  " salvatrice " ouvrant les portes  de la connaissance de soi et des autres .

Tout est vérité , c'est ma conviction . Mais on a le droit de choisir une vérité qui nous correspond , qui répond à notre corps et fait écho à notre âme, sans nier la vérité des autres . C'est le choix de la personne éveillée qui permet la diversité de ce monde . 

13. avr., 2019

J'ai longtemps cherché le binôme de l'éternité , et aujourd'hui , j'ai à moitié trouvé ; l'éphémérité . L'effet mérité ? Les faits mérités ?  Ca rejoint cette phrase ; Par le fait et par le dire en même temps, on frôle la perfection et non par le fait dire . Donc, les évangiles, sont des fait dits . L'important, est de vivre la synchronicité , la sainte chrone ? lol

Est ce qu' une suite infinie d'éphémérité forme l'éternité ? Je le crois . C'est le fait mérité, le faire mérité répété de tous qui nous vaut l'éternité .

 

Ce n'est pas vraiment un binôme, puisque l'un et le contenu de l'autre ... Donc, l'éternité n'a pas vraiment de binôme, et tant mieux, puisque dans le monde supérieur, les binômes ne sont peut être plus utiles pour la vie éternelle ....Ils sont nécessaires à un monde matériel , pas forcément à un monde  majoritairement spirituel.

Vous allez dire que je débloque, parce que je parle de monde supérieur, c'est vrai, je viens de  perdre brutalement ma mère . Peut être, je suis perturbée . Peut être pas tant que ça, puisque depuis qu'elle est partie, je pense à son courage à elle, et que ça m'en donne au centuple . Tout est simple et explicable, pas besoin de petites histoires, de mer qui s'ouvre, de vierge enceinte, de symbôles .... tout est explicable, simplement .

J'ai dit à un jeune de 25 ans, non croyant, de me regarder dans les yeux, il l'a fait . Et je lui ai dit, je ne suis pas la plus intelligente ? Il m'a dit non, donc, ai je continué , j'ai un supérieur et celui là est mon Dieu . En sous entendu bien sur, l'intelligence va avec l'amour ... Il me semble que j'en ai déjà parlé ;  l'amour de nous tous, et la seule porte vers l'éternité . C'est une question de logique avant tout , c'est de la psychologique .

 

PS ; Je  ne me prends pas pour une réplique de JC, je dis seulement, que le monde est à décrypter, et j'essaie de le faire .... Je vous ai toujours dit que j'étais orgueilleuse ! 

4. févr., 2019

La maladie psychique dépend énormément des effets placebo et nocébo, elle est condamnée à s 'installer de manière définitive si le sujet la voit négativement . Elle engendra des angoisses et des déprimes infructueuses . J'en appelle à la société pour changer l'image de marque des maladies psychiques . Combien de temps faut il encore attendre, pour que la psychiatrie revoit ses codes ? Le malade psychique est un enfant très sensible qui ne progressera vers l'adulte qu'il mérite qu'avec la foi et l'encouragement du psychiatre .

4. févr., 2019

Juste envie de faire la causette . Je viens régulièrement , et je vois le compteur tourner . Pour me lire, faut forcément connaitre mon pseudo, alors je me dis que je deviens "une star" , lol, surement un cas maladif, c'est ce qui est le plus probable, mais c'est déjà pas si mal, j'ai toujours rêvé de notoriété ....

Ma maladie, mis à part mes enfants, c'est ce que j'ai fait de  mieux dans ma vie !  De toute manière, j'en suis fière . C'est une réussite certaine, j'ai connu les méandres de mon esprit, en horreur ou en magnifiscence . C'est ça , la vraie vie !

J'ai exposé mes délires, sans tabous, d'ailleurs quand je me relis, je me dis que je reviens de loin ! Mais n'est ce pas simplement, l'inconscient de tout un chacun, en l'occurence le mien ? Ne sommes nous pas tous pareils sans le véto de nos consciences ? J'en suis persuadée, seulement, permettez , j'ai le cran d'en parler . De me dévoiler entièrement, et dans le seul but de faire avancer la science , j'ai peut être aussi un penchant exhibitionniste ? Mais c'est heureux pour l'affaire qui nous incombe .

Et, oui, et si je disais vrai ? La bipolarité ne serait qu'un flirt avec l'inconscient . Il n'y a pas que votre conscience qui compte ici bas . Il faut voir ailleurs, au delà ! Et, ce n'est pas une mince affaire, je vous le concède, mais si , je réussis, pourquoi pas vous ? lol

Le bonheur avec moi, c'est que même si je n'ai rien à dire, je trouve toujours ; c'est ma bipolarité ; une aubaine pour ma vie . Elle m'a transformée, maintenant, j'arrive bien à jongler entre le quotidien et l'existentiel . Je fais la part des choses, je réussis à revenir sur terre, même si je peux être à des lieux en quelques secondes . Vraiment, cette vie vaut la peine d'être vécue . J'essaie de le dire sur le site du Bipolaire, mais ce n'est pas facile, nous ne sommes  pas tous au même stade, et beaucoup souffrent encore de leur maladie . Il faut dépasser la souffrance, pour connaitre un meilleur être, comme si la quête du  bonheur toujours plus haut passait par un escalier alterné de marches malheureuses et heureuses .

J'ai une telle compréhension du monde  maintenant, qui est surement subjective, mais réelle pour moi ! Alors, que c'est justement, une incompréhension qui m'a fait plonger ! Je ne peux pas croire que ce soit un hasard ; j'ai réellement changé de conscience, grace à mon introspection hors norme ; l'étude de mes manies .

Je suis capable maintenant, de passer outre mes affinités pour mes semblables, même si j'en ai encore, et cela me permet de vivre paisiblement, et d'accepter la condition humaine , ma condition sans rancune, sereinement .

Sans la bipolarité, je n'aurais pas réussi .

 

Il faut que le regard sur cette maladie change, et même son nom, pourquoi pas transition bipolaire ?  Car, avec ou sans mon avis, ce regard changera, les bipolaires vont évoluer, grandir, s'affermir, ça commence déjà . Un jour, ils transformeront " leur maladie " en " réussite " , je ne sais pas combien  de temps, ça prendra, mais ça sera .

Les bipolaires trouveront avec l'aide des médicaments dans un premier temps, leur équilibre mental et avec lui leur bonheur .

Bien sur, je ne peux pas nier que cette  " maladie " psychique est terrible, certains sont en invalidité et touchent l' AAH dans le site bipolaire et ailleurs . Aussi, je ne me moque pas d'eux, j'ai connu des heures peu glorieuses, et j'ai sans doute eu plus de chance qu'eux ! Mais, la société ne nous aide pas du tout à positiver cette maladie, et le psychisme est tellement sensible qu'il sombre vite dans des travers comme les angoisses , ou des tocs dont on se remet difficilement puisqu'ils sont un cercle vicieux négatif . Ce qui m'a sauvée de tout ça, c'est de ne pas croire à ce qu'on disait de la bipolarité, sinon, j'aurais perdu toute confiance en moi, et tout espoir de m'en sortir . Si, ça peut aider quelqu'un, j'en serai ravie !