Productions de l'inconscient

L'idée maitresse de mon blog est que les maladies aigues ou chroniques pourraient  être l'expression d'un mal être inconscient, plus ou moins réversible, selon de degré d'espoir restant...

Je vois deux possibilités ;

- 1/ Hypothèse;  L'inconscient est "encrassé " par les rancunes enfouies, et les défauts refoulés,comme une poubelle ;  il ne peut plus exercer son rôle de chef d'orchestre de la physiologie , comme une cafetière entartrée ne pourrait plus faire de bon café ! De plus, il est négligé par la conscience, son "fluide" ne passe plus par elle, il étouffe, il "boue" , il "souffre" car inutile, il ne sert plus à aggrandir la conscience et donc l'individu ! Les  maladies arrivent, psy ou physiques. Et là, ce serait intéressant de faire des statistiques entre les  évênements psychiques rencontrés et les maladies physiques occasionnées, pour déceler les liens possibles, et faire des rapprochements entre traumatismes psychiques et maladies physiques .

-2/ Hypothèse :  L'inconscient a une volonté propre, il cherche à communiquer avec la conscience, qui le refoule trop, il n'a trouvé que la maladie pour lui parler, pour parler de son mal être, pour réussir à changer la conscience, en changeant ; les donnes de  la vie, le rapport au monde, les aptitudes du sujet...Maladie aigue pour un changement rapide et peu conséquent, maladie chronique pour un grand chamboulement dans la durée, maladie fatale si aucun espoir de virement de conscience n'est entrevu ! Même une simple fracture  peut atteindre la conscience, en arrêtant le sujet dans sa course perpétuelle pour le confronter à ses pensées, ou pour le mettre en lien avec un soignant , susceptible de lui apporter ce qui lui manque spirituellement .