Rapport inconscience, conscience .

Premièrement ,l'inconscience est censée contenir ce que ne veut pas savoir la conscience . Elle serait donc maintenue par une conscience forte, non "perçée" comme celle des bipolaires ou des schizophrènes . La conscience semblerait alors , " supérieure " hiérachiquement à l'inconscience . Elle est maitresse dans le monde social et professionnel, c'est elle qui a la primeur de la  réaction adéquate .

 

Sauf que si la conscience est trop étroite, et manque de connaissances, l'inconscience risque de contenir les informations manquantes à la conscience , puisque celle ci est un magma du tout possible de la conscience, voire une approche du " supérieur " divin ou non .  La conscience et l'inconscience faisant les vases communicants . 

Alors, et ce n'est pas nouveau comme concept, comme le montre l'iceberg immergé de l'inconscience, celle ci serait immense, rapide, pour se cacher de la conscience, une source de connaissances encore inconnues , difficile sans doute à accepter quand il s'agit de vie et de mort ...

Pourrait elle avoir un ascendant sur la conscience ? Lui masquer certaines réalités cruciales pour la survie du sujet ? On dit souvent que les gens qui ne veulent pas se soigner ont peur d'admettre leurs maladies . Et qu'ils font la politique de l'autruche pour être tranquille , et ignorer les contrariétés . Mais, je crois que c'est plus complexe que ça ; d'ailleurs, c'est tellement idiot comme réaction, ça va tellement à l'encontre de la survie ! Et puis , les gens ne sont pas si " inconscients " que ça, ils savent qu'ils reportent le problème, et qu'il peut s'amplifier du coup .  Je pense que c'est l'inconscience qui bloque la conscience . Elle doit avoir ce pouvoir de fermer la porte du soin ou de la guérison . Tout simplement , parce que c'est elle qui " commande " l'état de santé .

Il y a un "jeu " incessant entre conscience et inconscience, conscience du danger qui va plus ou moins surgir , si l'inconscience ne met pas son véto , comme une décision de l'être entier , un combat pour la vie ou la mort sans doute inégal , qui nous dépasse largement .

Il y a de multiples exemples de ça . Ma mère qui dit ; mon bras était engourdi ce matin au réveil, moi qui m'inquiète et elle de dire, mais ce n'est rien, je me suis surement couchée dessus.

Je masque peut être encore mon incompétence .....Ou peut être pas .....