6. nov., 2019

J'ai rencontré le co écrivain qu'il me faut . Il est d'accord pour faire un livre avec moi . Il a tout ce qui manque à mon expérience, il est une preuve vivante que l'on peut maitriser son inconscient .

Moi, je n'ai jamais su le faire, mon milieu n'y était pas favorable, on ne peut lutter contre tout le monde, soi même, les psychiatres et la famille . Pour moi, c'est cuit . J'ai abandonné , trop dangereux, ou je suis trop atteinte par mon inconscient . C'est sur, je n'ai pas eu la bonne méthode, je n'ai pas cru assez en la méditation, la pleine conscience, mon co équipier si !

 

J'ai une théorie de la bipolarité, il a une pratique réussie ... Il a remplacé les médicaments par des méthodes douces alternatives . C'est presque miraculeux, il a le droit d'en parler au nom de la liberté d'expression, mais on doit aussi se protéger des procès, des répercussions que cela peut avoir sur les autres malades . Pas question d'être responsable des arrêts de traitement, nous ne les préconisons pas . Nous exposons une théorie et une pratique hors norme ; Le hors norme peut être le prémice d'une aube nouvelle, en aucun cas , un exemple à suivre ... C'est un espoir, qui mérite le grand jour, davantage pour les psychaitres que pour les malades, pour amorcer de nouvelles thérapies .

J'espère que ce livre va se réaliser, au nom de toutes les souffrances passées et pour diminuer celles à venir .

22. oct., 2019

On me dit que normalement, il faut poster régulièrement pour faire vivre un blog et avoir des visites régulières . Je ne suis pas d'accord en ce qui concerne mon blog, je n'ai plus grand chose à y rajouter, d'autant que je prends mon traitement régulièrement, je pense moins, plus ordinairement . D'ailleurs, je poste rarement ces jours ci, et pourtant cette semaine, j'ai eu 200 visites par jour . C'est mon record . Je suis contente . Et je pense que ça va augmenter, si ceux qui trouvent mon blog intéressant en parlent, ça ne peut qu'augmenter . Après, on me dit ; " Si tu es trop connue , tu risques de perdre tes patients ! "  Mes patients sont agés et n'ont pas internet, de plus, plus je vieillis plus je me dis que je n'ai pas de secret , mon but n'est -il pas de vulgariser ma maladie ? Vaille que vaille, mes idées doivent vivre et se propager, c'est plus important que tout ! Je n'ai pas besoin de poster régulièrement, sans être orgueilleuse , ma pensée  étouffe dans ce blog, il faut la libérer, je vous demande d'en parler autour de vous ; Je n'ai pas peur des répercussions, ma vie entière est dirigée vers cette pensée ! Elle demande seulement réflexion, divulgation, afin de faire débat . Rien n'est à négliger quand il s'agit de la vie , je me prétends pas dire des vérités, loin de là, je cherche seulement à comprendre, et je prétends que mes idées sont dignes de s'y attarder . J'ai été transformé par la bipolarité, surtout par mes manies, qui sont en dehors du temps de nos consciences. C'est ça qui est intéressant . L'esprit humain est loin de nous avoir tout dévoilé de lui même, mais hors de la conscience, il existe une clarté spirituelle aveuglante . C'est surement très subjectif, mais pourquoi ne pas l'étudier avec respect . Oui, on croit tout savoir, mais n'y a t-il pas réellement un savoir caché ? La plupart de mes "bonnes" idées viennent de mes manies, jamais je n'aurais eu ces idées autrement . N'est -il pas temps de prendre en considération le subjectif des  malades pour avancer dans la connaissance spirituelle ? Et si le secret de l'inconscient se cachait au coeur de la folie , pour se protéger des "cons " ?

 

De toute façon, il faut avancer, on est dans une impasse concernant l'inconscient, j'ai trouvé une voie, ça ne coute rien d'essayer de l'emprunter, mon grand désir serait de dialoguer sur ce sujet, mais, mesquinement personne ne veut donner son mail ici . Le sujet est trop grave pour faire des chichis . Je peux mourir demain, et avec moi ce blog ...

C'est mon inconscient qui veut être pris en compte . Je ne suis qu'un porte parole .  " IL y a un mystère existentiel, que mon imaginaire a tenté de combler "  voila ce que ma conscience aurait tendance à dire . Je n'ai plus qu'elle sous la main , actuellement . Mais je me souviens que mon inconscience aurait dit ; " J'ai résolu le mystère existentiel ! " Dans un cas, comme dans l'autre, la lecture vaut la chandelle .

Bref, je n'ai pas besoin de poster régulièrement, tout est dit, y'en a pour tous les gouts . Régalez vous à lire autant que je me suis régalée à écrire !

Et si, c'est complètement  " taré " , je postulerai pour faire un film de mon blog, lol .

 

L'esprit qui se tare, est taré avant et après .

11. oct., 2019

 

Je pense que j'ai trouvé pourquoi je ne peux me séparer de mon conjoint, pourquoi malgrè des disputes incessantes ; je reste .

Bien sur, je suis malade maintenant , mais avant d'y être, c'était idem . Il y a autre chose , une attraction extrême , mon mari est mon antonyme .

Il me contredit toujours, et j'ai en moi, un esprit de contradiction . Le contrat diction est un contrat riant qui permet la reddition humaine et l'édition de la paix . (04/06/10)

Bien sur, ça ne veut rien dire pour vous . Pour moi, si . Toute chose dite est valable et son contraire aussi . La compréhension de la subjectivité le veut ainsi . Et la subjectivité comprise est la clef du paradis terrestre . A condition bien sur qu'elle respecte toutes les subjectivités .

S'il était possible que chacun développe sa subjectivité en respectant celles des autres, des dons se révèleraient . Et le monde grandirait .

 

Grâce à mon mari, qui m'a toujours fait douter de moi, j'ai avancé, mon mariage n'a pas été un mariage heureux, mais il a été fécond d'idées hors norme , le malheur et la douleur sont productifs . Je  me suis dépassée, transcendée, finalement, je ne suis pas une victime, j'ai toujours fait ce que j'ai voulu . Quand je l'ai connu, je savais qu'on n'était pas fait pour le bonheur, mais je savais aussi qu'on pouvait beaucoup se donner l'un à l'autre . Et je pense qu'il m'a donné plus que ce que je lui ai donné moi même . C'est un vrai humaniste . Il aime tout le monde . Il m'a donné le cadeau d'ignorer les castes .

C'est énorme, c'est la graine de  mon blog .

Mon mariage n'a pas été vain . Je ne suis vraiment pas une victime, j'ai évolué vers ce que je voulais, si j'ai grossi c'est parce que j'ai apprécié la nourriture et l'alcool . Je me suis fait plaisir différemment , sans doute en abandonnant mon corps , mais personne d'autre que moi n'est responsable . J'ai profité de la vie, et aujourd'hui, je ne dois pas accuser qui que ce soit . Je ne regrette rien, j'ai vécu intensément , j'ai pensé intensément . Et ce n'est pas fini, ma vie n'est pas finie, mon livre n'en est qu'à une ébauche .

Le secret de la paix dans le monde est la connaissance du subjectif de chacun mais surtout son respect . Tant qu'il respecte celui des autres . Il faut inventer une science du subjectif , avec des docteurs en subjectivité . Ils apprendront les hommes à sortir le meilleur d'eux mêmes pour le bien de tous .

6. oct., 2019

Quand je relie mon dernier article, quelque chose me chiffonne : Je ne suis pas en train de faire l'apologie des erreurs médicales, je les réprouve , je les ai en horreur , et c'est même une des raisons pour lesquelles j'ai plongé en manie en 2002 .

 

Je me demande seulement si le médecin qui reste un certain temps avec le malade, ou qui le connait bien , n'est pas influencé par l'inconscient de celui ci  . Ou simplement, si certains médecins ne sont pas plus influençables que d'autres, au regard de l'inconscient .

Ca expliquerait beaucoup de choses .... Et en plus, cela pourrait permettre de soigner différemment . Ou du moins, de savoir à qui on s'attaque, et comment contrecarrer si besoin en est ... Si, nous avons le droit , si nous prenons le droit de lutter contre l'inconscient du malade .

 

Je fais toujours de mon mieux pour soigner les gens, j'ai une certaine expérience, pourtant parfois je pêche, comme je l'ai fait pour ma propre mère, cela prouve que je soigne tout le monde à la même enseigne . Mais justement, de quoi dépend réellement notre compétence ?  Est ce uniquement une question d'intelligence ? Ou y a t-il autre chose ?

De quoi dépendent la lucidité , la clairvoyance ? N'est ce pas un jeu de conscience ?

25. sept., 2019

Tout me semble plat en comparaison avec ce qui est dit dans ce blog . Il y a tellement de choses nouvelles, tellement de pistes possibles, à creuser ... Bien sur, je n'ai pas eu toujours ma raison ... Mais combien j'ai eu raison de l'écrire ici !

 

Je me sens forte de mes idées, forte vis à vis de la mort, de celle des autres, de la mienne, de celle de ma mère . Comme si il y avait une sorte de fatalité, un inconscient si puissant capable de bloquer notre conscience et de nous rendre aveugles et en même temps, innocents de nos crimes . Ma pensée va aux nombreux médecins qui se sont crus incompétents ... et qui ont morflé pour ça . LA BETISE . Il faut plancher sur ça . Pourquoi notre intelligence se limite ? Pourquoi certains voient et d'autres non . Quel est ce jeu de conscience, inconscience des enjeux ? Cette lutte contre la mort est elle soumise à des lois supérieures ? Comment l'affectif influence notre vision du soin ? Le médecin brave la mort, lutte t-il contre l'inconscience du malade ? Certains médecins sont -ils plus influençables ?  Sont ils plus soumis à l'inconscient des patients ? 

Ces idées me taraudent . Bien sur, le médecin touche à " la mortalité " , il joue avec le feu, la fatalité . On approche d'une route interdite . On recherche l'immortalité . Faut pas croire que ça va être facile . On va devoir lutter contre l' inconscience  qui veut mourir ?

Peut être, ici, on n'est que dans l'hypothèse . Mais combien faudra t-il d'hypothèses pour trouver la solution ? Peu importe, on ira jusqu'au bout de notre cerveau !

 

Bien sur , je triture mes neurones, mais il m'est impossible de faire autrement . C'est comme si , c'était tracé . Je sens que ce sont les  prémices d'une pensée nouvelle . Bien sur, je suis présomptueuse , mais ça m'est égale ; je voudrais seulement qu'on me dise que la mort de ma mère était inéluctable, que je ne pouvais pas la sauver, même en prenant sa tension régulièrement .

 

Sinon, si l'inconscient n'y est pour rien , s'il ne m'a pas influencée, si l'inconscient de ma mère ne voulait pas quitter ce monde, alors, je suis une conne, on est beaucoup comme ça, et on se tue les uns les autres, tant on est con !  La vie pourtant précieuse est si fragile, comment n'est -elle pas plus préservée ? A la merci de tous les connards ? Je refuse d'y croire !

L'Univer00 , c'est pas ça ! Bien sur que la vie est fragile, mais sa fragilité reste gardée et bien gardée par l'inconscient ou l'inconscience, comme il vous plait . Et, la, je suis d'accord, je peux admettre, que nous avons tous un désir caché de mort qui se manifeste en réalité quand il est temps .

 

Courage à tous les médecins, à tous les infirmiers, qui n'ont pas su, pas pu , lutter contre l'impossible .