28. juil., 2019

Je n'ai pas spécialement envie d'écrire, vraiment, j'ai tout dit, de mes réflexions sur la vie, bien sur, il va encore m'arriver des évênements qui entraineront d'autres réflexions , mais le plus important a été dit .

Je vois le compteur tourner rapidement et pour toutes ces visites, je me sens le devoir de donner de mes nouvelles . Je bosse et je vais bosser beaucoup encore durant le mois d'aout, je n'ai que 3 jours de repos .... Je garde mes forces pour le taf, je me remets en cause, cherche à éviter la routine, j'essaie d'être agréable et compétente .

Rien n'égalera jamais les émotions de mes "up " , mais je sais que je dois en faire le deuil . J'ai bien vécu, des choses hors normes , j'ai eu beaucoup de chance, j'ai trituré mon cerveau, j'en ai sorti " ses tripes " ... Je ne regrette rien  , il faut surement en prendre et en laisser , mais ce que vous prendrez , je vous le donne de bon coeur , avec toute ma sincérité et ma soif de comprendre et de faire connaitre .

27. juin, 2019

J'ai failli dire ;  " Vous me gonflez ! "  Mais, ce serait ridicule, vous êtes l'unique raison pour laquelle j'écris ici . Vous me gonflez parce que personne ne fait écho à ce que je dis . J'aimerais un retour, une idée, un désaccord, pour que je puisse avancer, mais rien .

Je me fiche de vos mails, je ne vais pas vous harceler, ce site est fait comme ça, je subis . De plus, je suis transparente, facile à trouver car mon vrai nom apparait avec mon site . Je suis plus exposée aux mal intentionnés que vous .

Bref, venez me parler, ici, dans le blog, c'est pas possible, mais dans mon livre d'or, oui .

 

Merci .

 

Je viens de regarder mes  "  like ", vous me parlez à travers eux, vous êtes unanimes, vous aimez quand je privilégie la conscience , quand je suis  "raisonnable " , c'est normal, vous êtes normaux . La vie en société est impossible sans une conscience forte respectant les autres . Oui, vous me parlez , malgrè tout, et surement, vous vous rassurez aussi , car me lire peut être flippant parfois . Je suis inoffensive, sinon mes malades seraient affolés chaque jour, la folie fait peur . J'ai fait des erreurs en 34 ans de métier , je l'ai admis ici, parce que je suis lucide sur moi même . Beaucoup préfèrent les oublier ou font des dénis pour continuer à travailler dans la foi de leur métier . Je me pardonne aujourd'hui, ces erreurs pour devenir meilleure professionnelle . Parce qu'il n'y a pas d'autres attitudes positives . Parce qu'il faut continuer à se perfectionner tout au long de sa vie . Rassurez vous, la conscience doit être , pour moi aussi, le seul maitre de nos actes . J'esssaie seulement d'expliquer l'inexplicable, qui se passe en dehors d'elle . C'est mon seul but, comprendre l'esprit humain , en l'observant agir, et en échafaudant des hypothèses . Mon imagination est riche, c'est une jungle que je défriche en espérant trouver la connaissance . Mais, je sais bien que seule, je ne peux y arriver, je mets ma contribution à l'édifice, et même s'il est fou de penser qu'un jour on pourrait chercher à prouver ce que je dis, j'y crois . Il y a surement dans toute cette imagination , quelques sentiers de vérité .

24. juin, 2019

Même si je me sens plus sure dans mes convictions, je ne dois pas perdre de vue ma position initiale et la vision des autres .  Pas envie de me perdre dans un subjectif destructeur comme celui d'Hitler, persuadé de faire le bien en tuant .

Cette idée me taraude ; Ne  pas m'éloigner de la réalité, s'y coller .

Et en même temps, ce concept de dire que l'inconscient du malade peut dicter la conduite du soignant , hors conscience, c'est " diabolique " . C'est la porte ouverte, à la rédemption de tous les pêchés, si , je puis dire, comme on me l'a inculqué . Hors, je ne suis pas d'accord, tout pardonner ? Dans l'absolu, oui, puisqu'on est si petit, vulnérable, inculte , mal aimé parfois .

MAIS, ce n'est pas la bonne ligne de conduite, je vois tous les jours, des soignants formidables, qui font de leur mieux, je ne peux pas, je ne dois pas balayer tous leurs efforts, simplement parce que j'ai trouvé une raison inconsciente pour excuser ceux qui manquent de compétence .

Pourtant, si, je réfléchis bien, l'un n'empêche pas l'autre . Certains sont plus doués pour maitriser la conscience, et sont extras en apparence .... Et d'autres, sont plus dans l'ombre terrestre que dans la lumière, si, je puis invoquer cette comparaison , et sont les pions de l'inconscience humaine, ou l'inconscient ? Serait il possible que ce soit vrai ?

Sans mettre de hiérachie, les uns comme les autres, feraient de leur mieux, certains maitriseraient davantage le paradis comme on l'entend, et d'autres pourraient supporter l'enfer sur terre . Sans doute, grâce au dieu déni, mais quand même ...

Désolé, enfer et paradis sont des termes qui me servent bien ce soir, une façon d'exprimer ma passion . ( Je viens de regarder Lucifer sur netflix )

Je cherche, sans doute comme vous qui me lisez ? Je suis moi aussi, un être d'ombre et de lumière, je sais me mettre à jour ici, je suis facilement une proie pour une âme en quête de " bonne action " , avec mes échecs et mes réussites, je ne cherche pas la clémence, si je pêche, je veux bien payer, qu'on me retire mon travail , si je n'en suis pas digne, mais je me battrais pour le garder .

Je ne suis pas une infirmière exemplaire, syndicaliste forcée , j'ai " usurpé " le poste, sans doute pour faire plaisir à un supérieur hiérarchique syndicaliste qui me le demandait , qui ne trouvait personne en fait pour représenter face à la sécurité sociale .  Bref, la vie nous met parfois à des points stratégiques à notre insu .... Si l'on peut maintenant, vraiment parler d'insu .

Je crois que je suis comme tout le monde, en lutte constante entre le bien et le mal . La seule différence, est que mes manies de bipolaire m'ont fait entrevoir un monde d'inconscience parallèle à celui de la conscience .

 

18. juin, 2019

Moi

Pourquoi ce blog, pourquoi m'exhiber ainsi ? Ce blog, c'est mon âme, avec mes tortures , mes attirances pour différentes façons de voir les choses, en mal ou en bien ....Mon égo surement qui veut laisser une trace de son parcours ? Glorieux ou pas, il est vrai, il transpire de vérités .

 

J'étais toujours hors sujet en philo, parce que je voulais parler de ce qui m'intéressait, moi, sans doute .... Non, en fait, je ne pouvais pas exploiter un sujet, car, j'avais une idée fausse de la vie de part mon éducation . Je me méfiais des gens , comme de  la peste,  comme si dans la famille tout était bien !  ( J'ai besoin des gens, ils m'ont élevée ! )  On m'a leurrée, sans intention de faire mal , aussi je pardonne ... Mais suis je la seule à qui on ait fait mal sans intention de le faire ? J'étais sans doute, mal adaptée à ma famille .... Et, j'ai du les faire souffrir aussi à mon tour, sans le vouloir ou par vengeance inconsciente . Je suis une âme torturée et ma torture est ici , en toutes lettres .

Aujourd'hui, je sais ce que je cherche, le sens du bien, toujours lutter contre ma prédisposition à voir le mal avant le bien ! Comment dire, comme si , il y avait deux facettes opposées de vision des choses, et que la meilleure chose à faire était de voir la bonne , pour tirer le meilleur parti de la situation . Attirer le meilleur de chaque être, autant que faire ce peut, avant que la situation ne s'aggrave .

C'est ma géométrie spirituelle .

29. mai, 2019

Il faut concéder que la connerie apparente est le bouclier crypté de l'intelligence inconsciente . Ca veut tout dire, il n'y a pas de con , l'intelligence peut être supérieure , existentielle et paraitre idiote à nos cerveaux terre à terre . C'était ma conviction, je n'en suis plus si sure, mais ce n'est pas impossible, il y a des intelligences supérieures à la nôtre, dans notre inconscience surement, puisque nous n'en avons pas encore conscience . Je crois en l'esprit, je crois que nous allons avancer et grandir notre cerveau qui est capable de beaucoup plus que ce qu'il nous donne actuellement .

Ma mère m'avait dit qu'elle voulait mourir comme elle est morte, rapidement, sans embêter personne, et c'est ce qui est arrivé . Pourtant, je pense qu'il y a eu des signes annonciateurs, sa tension un peu élevée, et ce bras qui ne voulait pas fonctionner un matin .... C'est très dur de le réaliser, maintenant, beaucoup " l'oublieraient " involontairement, ou non, que sais je ? Mais j'ai toujours été très lucide, sauf peut être lorsque ma conscience est aveuglée par une cause supérieure ?  Je sais bien que c'est très grave ce que je dis, comme si, j'avais droit de vie ou de  mort ; MAIS CE N'EST PAS CELA  DU TOUT !

Jamais, je n'aurais décidé de la vie ou de la mort de ma mère ! Je voulais qu'elle vive ! Je l'aime de tout mon coeur ! Non, ce qui me fait dire tout ça, c'est une analyse de la situation après coup, les interactions humaines au coeur de la santé , les attitudes des uns et des autres, les réactions , les  " paralysies " des soignants ... Qui n'en sont pas, surement, surtout avec des prôches  . J'avais commencé un classeur de soins infirmiers pour mes deux parents, je stockais les comptes rendus, les radios, je notais la tension . J'ai continué pour papa, pas pour maman, pourtant sa dernière tension n'était pas bonne ; 18/12 , elle n'avait pas été prise au repos, c'est sur, mais quand même, je me souviens avoir dit que j'allais la surveiller ; pourquoi ne l'ai je pas fait ?

Pas par faute de temps, je passais beaucoup de temps chez mes parents, pas par déplaisir, j'avais acheté un bon tensiomètre pro, très cher, dont j'étais fière et qu'il me plaisait d'utiliser  ...  Que s'est il passé ? Pourquoi ai je occulté de prendre la tension ? Pourquoi après avoir été alerté par la paralysie du bras de maman un matin, ai je préféré retenir sa proposition qu'elle s'était couchée dessus ?

Je ne veux pas me déculpabiliser, je sais que l'erreur est humaine, même avec sa mère, je peux vivre avec ça, pourtant c'est très douloureux, mais je ne veux pas passer à côté d'une théorie qui ferait de nous, hors de notre conscience, des décideurs de vie ou de mort . Et quand je dis nous, je parle d'un accord inconscient, soignant , malade .

 

Je sais bien que ce que je dis est très grave, mais je crois qu'on entend des "choses" importantes à notre insu, qui manipulent notre conscience, et nous rendent aveugles afin de réaliser un but existentiel , du moins qui nous dépasse. Certains mots ont plus de poids que d'autres, ils parlent à une personne inconsciente qui est en nous, et nous animent comme une pauvre marionnette humaine .

Le domaine de la santé est terrible, c'est la cour des grands . Je donne mon exemple , je me donne en pature au nom de la connaissance de l'inconscient . Je souffre, mais ce n'est pas grave, j'ai déjà tellement souffert avec ma bipolarité, que j'en ai l'habitude . Je veux comprendre, me comprendre, comprendre les soignants, et surtout ceux qui soignent des gens qu'ils apprécient car, je crois que ce sont surtout eux qui ont besoin de savoir à quelle sauce ils sont mangés . Je peux , je dois les aider .

Le monde fera ce qu'il veut de mes écrits, mais j'aurais essayé d'éclairer nos zones d'ombre .

J'éprouve une grande tristesse pour les malheurs des soignants, ceux qui ont choisi d'ignorer leurs ignorances, consciemment ou non, par instinct de  survie surement, ceux qui compensent leurs insafisfactions professionnelles par l'argent, le matérialisme ou des chimères.

Je les comprends de tout mon coeur, nous sommes peut être à l'aube d'une guerre contre nous mêmes, nous cherchons à aggrandir notre conscience, et ce sera forcément douloureux, quand nous réaliserons que nous nous tuons les uns les autres à notre insu, peut être que la vie prendra l'avantage sur la mort .