9. févr., 2020

Ma légitimité

 

Je n'ai plus qu'à montrer des exemples, qui corroborent mes théories . Je crois en elles, mais je n'en suis pas certaine, comme on pourrait le dire d'une religion, mais pas vraiment . En tout cas  je ne veux pas qu'on assimile mes écrits à ceux d'une secte . Je ne cherche pas à endoctriner, je cherche , tout court . Je veux un but à ma vie . Je le tiens .

Surement, on vient ici, pour montrer un exemple de délire "organisé " du bipolaire . J'ai contacté beaucoup de psychiatres sur linkedln pour exposer mon cas, j'en récolte les fruits, c'est pour ça que je n'ai pas de commentaires, no comment, on dira . Peu importe, si je suis crue ou  " moquée ", de toute façon, mes idées viennent effectivement de mes délires, en majorité . Je ne peux pas demander à quelqu'un d'autre que moi, d'y croire ; ce serait un comble ! 

Au moins, j'ai des lecteurs, tout le monde ne peut pas en dire autant .

 

C'est ma vie, j'ai le droit de travailler sur mes délires, d'essayer de tirer des exemples concrets de mes hypothèses . Dès lors, que je suis une infirmière compétente et empathique, que je fais mon travail correctement, en fonction des données scientifiques actuelles, en me formant régulièrement pour un travail d'équipe, indispensable surtout en libéral , personne ne peut me blamer .

J'ai le mérite de dissocier mes hypothèses et la réalité , comme un chercheur d'existentiel le ferait . Je sais comme ce travail est périlleux, je sais que je n'ai pas droit à l'erreur . Aussi, je suis vigilante .Ce qui me sauve, je pense, c'est que j'ai été infirmière avant d'être bipolaire . J'ai des "automatismes " de professionnelle,et surtout, je prends scrupuleusement mon traitement .

Donc, logiquement, je suis inoffensive , mes idées restent des théories à prouver, sur lesquelles je travaille, mon métier d'infirmière n'est pas impacté par elles, il me sert malgrè tout à trouver des exemples anonymes  pour étayer mes dires . 

A partir du moment, ou je ne fais de mal à personne, et au contraire , cherche à comprendre l'humanité ... Qui pourrait m'empêcher de continuer ?

Le seul danger qui pourrait être, viendrait d'un lecteur trop crédule, mais, j'ai déjà mis en garde contre mes écrits . Et franchement, je crois que j'ai plus de chance d'avoir des difficultés à convaincre que le contraire .

S'il se peut que certaines de mes hypothèses se vérifient, il faut me laisser cheminer . Je resterai au stade de la théorie et de l'observation .J'ai trop conscience de  la gravité de la situation .