10. oct., 2022

10/10/2022

J'ai eu une grosse journée, j'ai géré, un peu moins sur la fin, la fatigue surement . Il faut que je m'en tienne au concret, aux fils de discussion normale, sans vouloir faire un cours de philo . Mon orgueil veut prendre le dessus quand je suis fatiguée, et c'est pas bon pour les malades, je ne dois pas écraser leur subjectif . Ils sont malades , il ne faut pas que je pète ma science, c'est trop abstraiit, éloigné de leur quotidien, je vais les perdre . D'abord, je m'y perds moi même, car je sens que je suis hors sujet, soit c'est mon inconscient qui met barre, soit c'est celui du patient . Mais, j'ai le sentiment d'avoir mal fait chez mon dernier patient, je me suis relachée . J'ai voulu l'aider avec mon ressenti, ce n'était pas la solution,je veux aller trop vite , il faut vraiment que je parte du malade . 

 

Je ne peux plus réfléchir davantage, je suis crevée, je vais dormir .Je pars au lit, mitigée, contente de ma journée, mais un peu déçue de ma naiveté , et aussi de ma trop grande sincérité, qui peut me valoir, qui sait, des ennuis .