15. oct., 2022

Le 15/10/2022

Je commence à comprendre, ce fut long ... Je dois vivre ma vie, sans chercher à regarder ce que les autres font, je dois les laisser vivre, je ne peux pas suivre la petite route et la grande en même temps . Je le peux, mais il ne le faut pas . Je brouille les pistes mais en même temps, je fais un tri, car plus je diffère ma prise, plus j'accède à l'excellence , au vrai . Je balaye les faux . Me fais je bien comprendre ? Bien sur, je ne parle pas de mes malades, il est évident que j'essaie de comprendre leur subjectif, je parle des inconscients plus lointains . Il faut qu'ils fassent leur job . Je ne dois pas interférer .

 

Ce matin, je suis allée dans une boulangerie, je voulais une baguette à l'ancienne, pour un patient qui n'a plus de moyen de locomotion . Le boulanger m'a montré son étalage, puis, il m'a demandé en signe, si je voulais sa baguette normale, j'ai dit oui . Il a fait diversion . Il a essayé de me faire  oublier que je voulais une baguette à l'ancienne . J'ai demandé 2 croissants, il m'a mis en plus un petit pain, j'ai dit que je n'en voulais pas . Ensuite, je suis allée voir son étalage, curieuse de savoir ce qu'il y avait là, et il m'a montré des oeufs, de la  farine , je lui ai encore dit non . Il s'amuse avec les consciences, c'est un petit malin . Je lui ai dit, ai je bien fait ? J'aurais peut être du me fâcher ? Que sais je ?

 

Je commence  aussi à préserver mon propre subjectif, j'apprends à dire stop, c'est un très grand pas .