On croit tous détenir la vérité, parce que finalement, ce n'est pas faux, on détient parfois une vérité incomplète, si elle est subjective; elle ne peut être que vrai pour le sujet lui même .La somme de nos vérités approche LA Vérité  , c'est dire si la vérité est insaisissable, elle est multiple . Surtout en psychologie, il y a souvent plusieurs causes à un mal être, l'important , il me semble, et de trouver celle qui nous satisfait, et qui peut nous permettre d'avancer.

Bien sur, le fait accompli est vérité . Par essence même .C'est toute la différence entre idée et acte .

 

La recherche de la vérité d'un fait accompli peut être laborieuse,malgrè tout,  c'est là que le vrai mensonge désiré et conscient peut intervenir . C'est une déformation de la vérité , la volonté délibérée de cacher un fait en vue de procurer un confort , une incapacité de bien vivre en sincère harmonie avec le monde . L'être cache ses vrais sentiments ou ses actions, volontairement, car il sait qu'elles vont lui porter préjudices . Il peut regretter ses gestes ou pas mais en tout cas , il ne veut pas les assumer et ne veut garder que les avantages . Les avocats savent bien comme il peut être difficile de faire la différence entre un vrai mensonge et un déni de réalité, et combien la donne peut en être changée ! La limite entre les deux peut être très fine !  Combien ça peut être dramatique !

 

Avant ma bipolarité, de part mon éducation, j'avais 2 personnalités, celle que j'arborais à l'extérieur, timorée, très polie mais souvent fausse , très calme, et obéissante, plutôt idiote, une facade , et celle que j'avais à la maison, caractérielle , qui avait tous les droits d'expressions surtout avec ma mère . J'avais une incapacité  à harmoniser mon être entier avec le monde . J'accumulais les frustrations à l'extérieur et ma famille devaient les éponger . C'est une forme d'être mensongère , et génératrice de manies à mon idée . Depuis ma bipolarité et la compréhension du mariage conscience, inconscience, je sais qu'il faut rechercher la transparence de l'être à tout moment, accepter d'être soi même partout, avec ses vrais questionnements, ses vraies idées, ainsi on ne fausse pas sa route , ni celle des autres . Depuis, j'ai horreur du mensonge, je cherche à être au plus près de mes vrais sentiments , de ceux que mon inconscience ne me cache pas du moins . D'ou ce blog, mon vrai discours de soignante avec ses lacunes ... Qui deviennent des indicateurs de direction précieux et me permettent de grandir de jour en jour . Je déplore dans le milieu médical un manque de sincérité , le caractère tabou des erreurs médicales . Et d'ailleurs, dans tout métier, des écoles de l'erreur seraient grandement utiles pour approcher la perfection .

 

Le mensonge n'existerait plus, si l'être nettoyait son inconscient, s'il pouvait utiliser ses défauts avec parcimonie à bon escient, au lieu de les brimer dans son inconscient pour les voir resurgir en geyser ! Le mensonge n'existerait plus, si l'on avait droit à l'erreur tout petit, si on travaillait sans peur sur nos erreurs, si l'on apprenait à les traquer, sans honte !

 

Le mensonge existerait toujours , puisqu'il définit la vérité ; évidemment, mais on pourrait faire un sacré nettoyage ! On pourrait jouer à mentir pour découvrir la vérité et exercer notre intelligence ! Mais ça resterait un jeu sans conséquence. Quoique malgrè tout, certains mensonges peuvent être nécessaires , dans des cas extrêmes, pour protéger on peut arranger la vérité, mais bon, faut rester prudent ....Je n'aime pas beaucoup ça , je préfère parler de diplomatie pour respecter la sensibilité de chacun . 

 

Tout celà pour dire que tout est vérité , sauf le vrai mensonge, lol, tout détient une part de vérité , et parfois les contraires font partie d'une même vérité .

C'est pourquoi , je recherche dans le passé, des parcelles de vérité pour aggrandir mon terrain .

C'est pourquoi un soignant doit toujours écouter attentivement son malade .

C'est pourquoi, il ne faut pas juger car le mensonge vrai est rare , et souvent démasqué par l'intuition, une forme d'inconscience superficielle , proche de la conscience .

  Nous sommes des êtres de vérité et non de mensonge, si nous ne le pensons pas, c'est parce que nous croyons avoir toujours raison , sans voir que l'autre aussi a raison . Tout est vrai, si le discours parait parfois faux, c'est parce que l'inconscience parle dès que la conscience faiblit, et que l'une et l'autre ne sont pas toujours d'accord . Le seul vrai mensonge  fréquent est celui que l'on fait à soi même, parce que l'esprit est divisé en conscience et en inconscience .