Chacun essaie avec son subjonctif d'être le meilleur .C'est normal, mais beaucoup par orgueil s'éloignent des bases acquises, de la science, de la raison . Ils sont arrêtés par la loi existentielle, par leur corps .Ils ne sont plus adaptés au monde, l'inconscient met barre , par obligation sociale . Ils tombent malades . 

 

Le rôle de l'infirmière est avant tout de respecter le subjectif du malade, en écoutant ses demandes et sa détresse par la gentillesse et la compétence . Mais elle peut faire plus, elle peut l'aider à sortir de la maladie, en recentrant ce subjectif sur la raison commune . Non pas en le changeant, mais en repérant les erreurs qui nuisent à sa liberté .Elle devient alors une idel spécialisée.  Il faut avoir un langage juste, sans imposer son propre subjectif . En clair, l'infirmière qui veut vraiment soigner le malade, doit avoir maitriser les 7 pêchés capitaux, pour avoir un esprit sain capable d'aider l'esprit malade . Son esprit jouera alors le rôle d'un affutoir .Il faudra donc, repérer chaque parole fausse et rectifier à chaque instant, si le malade prend une voie maladive, c'est à dire s'écarte du permissif existentiel tout en restant gentil au possible .